Site en cours de mise à jour

Le site de Solidarité Femmes est en cours de mise à jour. Dans un premier temps, la partie historique est complétée en reprenant dans les archives les documents les plus pertinents, de manière à donner du mouvement une image plus complète depuis sa fondation en 1995.

C’est la raison pour laquelle les personnes qui se sont inscrites sur le site reçoivent un e-mail chaque fois qu’un article nouveau y est inséré, même si l’information date beaucoup.

Vous pouvez ignorer ces messages ou les lire, c’est votre choix.

Je vous souhaite éventuellement bonne lecture, et en tout cas bonne année !

Bernard Gabioud,
époux de Denyse

Le 30 août, Ferme Asile Sion : Grève des femmes 2019

Le collectif Femmes* Valais vous propose une soirée de projection et de discussion autour de la grève des femmes de 1991, pour préparer celle de 2019.

tract collectif femmes_VS-30.8.18

Inégalité salariale : une Valaisanne témoigne

noelle becquelin

https://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/la-valaisanne-noelle-becquelin-temoigne-de-ses-17-ans-de-proces-pour-discrimination-salariale-contre-l-etat-du-valais-772964

Que faire en cas de soupçons de discrimination salariale? (tiré du Nouvelliste du 26 juillet 2018, Yannick Barillon)

« Le combat pour l’égalité salariale reste compliqué faute de transparence des salaires. Il existe quelques pistes pour vérifier des soupçons de discrimination.

En Suisse, le salaire reste tabou. Il n’y a pas de méthode toute faite pour savoir si l’on est victime de discrimination salariale. On parle ici de différence non justifiée par des motifs objectifs. C’est souvent un mail égaré qui révèle par erreur le salaire d’un collaborateur. Un moyen audacieux est de questionner directement le collègue que l’on soupçonne être davantage payé. Les RH de l’entreprise peuvent être sollicitées mais elles n’ont aucune obligation légale d’informer. Le salaire relève de la sphère privée protégée par le droit.

En réalité, seule une action judiciaire permet de lever le secret sur la base d’indices rendus vraisemblables par le requérant.

Une fois l’an, chacun peut connaître le revenu imposable d’un citoyen valaisan en consultant le registre des impôts. Il est accessible pendant trente jours dès le dépôt des comptes d’une commune. Le reste de l’année une requête écrite motivée peut être adressée au Conseil communal. Le juriste du service des contributions du canton du Valais, Yanick Dubuis, précise: «Un soupçon d’inégalité salariale ne constituerait pas un juste motif; nous n’avons jamais eu de demande dans ce sens.»

Il prévient qu’une «levée complète du secret fiscal n’intervient que sur décision judiciaire et sur une base légale explicite».

Constituante: Solidarité Femmes lance un appel à toutes les citoyennes valaisannes pour l’avenir du Valais

http://canal9.ch/constituante-solidarite-femmes-lance-un-appel-a-toutes-les-citoyennes-valaisannes-pour-lavenir-du-valais/

Communiqué de presse 6 août 2018

Les entreprises plus transparentes en matière d’égalité salariale

http://canal9.ch/les-entreprises-plus-transparentes-en-matiere-degalite-salariale-une-minireforme-estime-denyse-betchov-cheffe-de-groupe-adg-a-sion/

Appel aux citoyennes, de Madeline Heiniger

Je sors de la conférence organisée par l’association Via Mulieris, ce 15 mars, suite à la parution de l’histoire des femmes en Valais. Cette publication des Annales valaisannes de la Société d’histoire du Valais romand s’appuie sur les contributions présentées lors d’un colloque organisé en avril 2017 par Via Mulieris. L’association est née du silence tonitruant qui a entouré la place des femmes lors du jubilé des 200 ans de l’entrée du Valais dans la Confédération. Ses fondatrices ont pris l’initiative de mettre en lumière l’histoire des femmes invisibilisées dans les documents officiels.

Texte dans son entier

Élection à la constituante

Lors de l’élection à la Constituante valaisanne, 43 femmes ont été élues, ce qui représente le 33% des constituants.

Le Grand-Conseil compte quant à lui 19% au niveau de la députation et quelques points de plus au niveau de la suppléance.

L’augmentation est significative et Solidarité Femmes s’en réjouit, même si ce taux est légèrement en-dessous de nos attentes. Nous tenons à remercier ici les partis et groupements politiques qui ont décidé d’ouvrir largement leurs listes aux candidatures féminines.

Pour le communiqué en entier : Élection à la Constituante

Assemblée générale 2018

Lors de notre AG le 11 octobre dernier, nous avons élu nos 2 nouvelles co-présidentes, Sarah Constantin et Chantal Voeffray Barras On a aussi écouté les 52 candidates présentes à la Constituante se présenter ainsi que Caroline Dayer sur les obstacles et les leviers à l’élection des femmes.

Nos nouvelles co-présidentes
Discours de l’ancienne présidente, Marcelle Monnet-Terretaz
L’invitation à l’assemblée générale