Archives de Catégorie: Culture

Iris (von Roten) et moi

Une pièce de théâtre sur Iris von Roten et ce qu’elle inspire à une femme trentenaire d’aujourd’hui. Iris nous invite à réfléchir à nos idéaux de liberté, d’autodétermination et de créativité.

iris-et-moi-affiche-555x780

Un prix pour les femmes

Qui aujourd’hui peut encore s’accommoder de cette gestion masculine de la Terre: elle est en hypoxie, en asphyxie, elle se traîne, s’épuise sous les coups des armes pensées, fabriquées, vendues et tenues par les hommes. Si les femmes sont parfois tentées de manier la gâchette c’est bien pour se protéger des agressions des mâles sous l’emprise de leur testostérone et souvent d’un coup de folie.

Ce 7 octobre, le Prix Nobel de la Paix 2011 a très bien exprimé la nature apaisante de la femme en récompensant Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkul Karman « pour leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes et leurs droits à une participation entière dans la construction de la paix ». Ce prix « contribuera à mettre fin à la répression dont les femmes sont toujours victimes dans de nombreux pays.  La démocratie et une paix durable dans le monde ne pourront pas être obtenues si les femmes n’ont pas la même possibilité que les hommes d’exercer une influence à tous les niveaux de la société ». C’est bien pour cela que le 23 octobre 2011, les femmes doivent être élues en nombre au Conseil national et au Conseil aux Etats. Notre société ne peut pas se passer de la pensée des femmes, non seulement parce qu’elles sont majoritaires mais surtout parce qu’elles permettent un équilibre de pensées lors des choix politiques, économiques, écologiques.

« Votez femme » ne peut pas être qu’un slogan, il doit être, dans les faits, une volonté citoyenne de rendre la femme égale de l’homme. Un message de paix !

Mme Claude Barras-Paris/Sion Soroptimiste et membre de Solidarité femmes Valais

Article publié dans le Courrier des lectrices du Nouvelliste du 12 octobre 2011

Une grande dame nous a quittés.

Une géante du documentaire politique disparaît.

Carole Roussopoulos, réalisatrice féministe, nous a quitté·es. Carole, née de Kalbermatten, réalisatrice pionnière de la vidéo et militante féministe, est décédée le 22 octobre, chez elle à Molignon, dans son Valais natal, à l’âge de 64 ans, des suites d’un cancer.