Communiqué de Solidarité Femmes du 7 mars 2017

Le 5 mars, le Valais a élu ses 130 député-e-s au Grand Conseil du Valais. Tous partis confondus, les femmes seront 25 à siéger dès mai 2017, ce qui représente un taux de 19.2%. C’est une amélioration par rapport au taux actuel de 16%.

C’est encore trop peu et bien inférieur au taux que nous avions en 2009, qui était de 21.5% et c’est encore bien en dessous du 30% que nous estimons être le minimum requis, et loin du 50% que nous pourrions souhaiter.

La situation pour les suppléantes est plus favorable : 34 femmes sont élues, ce qui représente le 26% des 130 suppléant-e-s. Nous espérons que cela indique que la relève se prépare, et que les suppléantes d’aujourd’hui deviendront les députées de demain.

Pour le Haut-Valais, les résultats sont très préoccupants : le nombre de députées passe de 5 à 2 élues seulement sur un total de 34 député-e-s, ce qui représente un taux de 6%.

Le Valais reste à la traine et a encore beaucoup de progrès à faire. Nous rappelons aux partis politiques qu’il est de leur responsabilité de former et d’encadrer les femmes afin d’assurer que leur nombre progresse à tous les échelons politiques et qu’elles puissent assumer plus de responsabilités en politique. Il est inadmissible que des partis se permettent encore de ne mettre aucune femme sur leur liste électorale.

Solidarité Femmes reste préoccupée par la faible représentation des femmes dans toutes les instances dirigeantes de notre société. Dans le domaine public, rappelons que le Conseil d’Etat ne compte qu’une femme aujourd’hui. Au niveau des communes, il n’y a que 12 femmes présidentes de communes, et le taux des femmes siégeant dans les conseils municipaux est de 18%.

Les commentaires sont fermés.