Réponses de Karine Morand

Karine Morand, liste N° 32 : Avenir et réflexions

KarineMorand1) Que signifie pour vous la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale ? Quelle est la responsabilité des gouvernements, des associations professionnelles, des partis politiques ?

Permettre un bon équilibre entre vie professionnelle et familiale devrait être une priorité pour les hautes instances, car l’harmonie n’est pas seulement favorable aux parents et aux enfants mais se répercute même dans le cadre professionnel, le cercle social, il permet une meilleure intégration, plus d’égalité pour tous, des relations humaines plus confiantes.

2) Que pouvons-nous faire pour élargir les choix professionnels des jeunes femmes ? Quelle importance pour notre économie ?

Pour motiver les jeunes femmes à poursuivre leurs études une plus grande égalité salariale une meilleure couverture sociale ainsi que plus de flexibilité pour concilier vie professionnelle et familiale.

Redonner confiance aux femmes en leur rappelant leur compétences, les aider à en acquérir de nouvelles, leur donner les outils et moyens pour s’intégrer au monde professionnel. Une femme soutenue, encouragée et persuadée de sa valeur se montrera certainement plus appliquée, consciencieuse et performante dans l’accomplissement de ses tâches au travail. De meilleures performances, moins d’absentéisme, cela rapporte des bénéfices à tous les niveaux jusqu’à toute l’économie.

3) Devons-nous adopter des « mesures transitoires », des quotas ou autres mesures pour augmenter la présence des femmes sur les listes électorales et dans les instances politiques ?
4) Devons-nous imposer des quotas pour femmes dans les conseils d’administration des sociétés publiques-privées ainsi que des sociétés cotées en bourse ?

Je suis contre le fait d’imposer des « mesures transitoires » ou quotas pour augmenter la présence des femmes dans les instances politiques ou conseils d’administration. Une personne devrait occuper une certaine position d’importance car elle en a les compétences et non parce qu’elle appartient à un certain sexe, encore moins parce qu’il y a obligation de « placer une femme ». Un traitement plus juste, l’égalité des chances découlera de l’ouverture d’esprit des gens, le progrès se gagne par l’information et la communication.

5) Comment intervenir pour diminuer l’écart salarial entre femmes et hommes ?

A travail et compétences égales, salaire égal. A mon avis à ce niveau il serait bien de fixer des règles strictes, quitte à l’ancrer dans une loi car les différences de salaire dans notre canton sont intolérables et injustifiées. J’ai connu moi-même cette situation par le passé et j’en ai été révoltée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s