Pour une politique familiale renforcée / Rapport du Conseil de l’égalité et de la famille

Point presse du 26 janvier 2009

Le Conseil d’Etat a accepté les propositions de mesures contenues dans le rapport « Pour une politique familiale renforcée »
Emanant du Conseil de l’égalité et de la famille, ce rapport détaille une série de mesures destinées à faciliter la vie des familles et concernant les structures d’accueil, la conciliation entre la famille et l’école, la formation professionnelle ou l’aide sociale par exemple. Le Conseil d’Etat l’a validé. A titre d’exemple, harmonisation des plans de scolarité, développement de cantines scolaires et d’études surveillées sont les objectifs entérinés pour faciliter une bonne harmonisation entre vie de famille et réalité scolaire.
******************************************************************

Extraits du rapport du Conseil de l’égalité et de la famille

Introduction

La famille fournit des prestations irremplaçables telles que la transmission des valeurs ou la prise en charge des malades, elle est la source première d’éducation et de soins des enfants. On considère que la famille fournit 35% du PIB en Suisse, soit 150 milliards de francs par an. Or la structure des familles et des ménages évolue, se modifie et s’adapte à de nouveaux modes de vie : recul des mariages, baisse du taux de natalité ou encore augmentation du nombre de divorces et de familles monoparentales. Les mesures proposées dans ce rapport sont de deux types : financier et structurel. Elles visent à soutenir, économiquement et dans leur rythme quotidien, les familles. Les mesures proposées par le Conseil de l’égalité et de la famille, telles que la conciliation travail – famille, la conciliation école – famille ou encore les nouveaux modèles de travail concrétisent la régulation des relations sociales et familiales. Le terme « politique des temps sociaux » est parfois utilisé pour désigner ces mesures. L’équilibre entre ces différents temps sociaux et particulièrement la place du temps parental, c’est-à-dire la relation de l’enfant avec ses parents, le temps qui lui est consacré, devient un enjeu prioritaire dans nos sociétés. Le Conseil de l’égalité et de la famille souhaite contribuer par ce rapport à l’amélioration des conditions de vie pour les familles valaisannes et proposer une véritable liberté de choix quant aux divers modèles familiaux et formes d’activités lucratives.
Pour la suite du rapport, c’est ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s