Conseil d’État 2001 – second tour

Communiqué du 7 mars

Le Comité de Solidarité Femmes s’est réuni à Sion le 7 mars pour considérer le second tour des élections au Conseil d’État. Solidarité Femmes est une association regroupant des femmes et des hommes de tous les partis qui s’unissent pour promouvoir les femmes dans notre société.

Solidarité Femmes relève l’exceptionnel score réalisé au premier tour par la candidate radicale Cilette Cretton, qui se présentait pourtant hors parti. Ce résultat montre sans conteste la volonté de changement de l’électorat qui a ainsi soutenu une personne compétente, dynamique et engagée mais également la seule femme en lice.

Cilette Cretton a voulu offrir le choix de l’ouverture aux électeurs et électrices. Solidarité Femmes se doit de relever qu’elle a amené une véritable bouffée d’air frais dans une élection qui se voulait jouée d’avance. Son indépendance d’esprit, ses qualités de communicatrice et son charisme lui ont valu le soutien de nombre de valaisannes et de valaisans. Par 12 années de Grand Conseil, par 8 ans de vice-présidence puis présidence du PRD, par une vie d’engagement dans différents organismes d’utilité publique, Cilette Cretton a déjà largement fait ses preuves. Ses qualités sont d’ailleurs reconnues même par ses adversaires politiques.

Il est aujourd’hui grand temps, alors que nous venons de fêter le 30ème anniversaire du suffrage féminin, de permettre aux valaisannes d’accéder au gouvernement pour le bien de toutes et tous, femmes et hommes, minoritaires et majoritaires, romand-e-s et haut-valaisan-ne-s. C’est pourquoi Solidarité Femmes encourage à voter pour Cilette Cretton, en choisissant sa liste ou en rajoutant son nom sur une autre liste.

Cilette compte sur votre suffrage, et vous pouvez compter sur elle.

Résultat du second tour

Thomas Burgener, 38’960 voix, et Claude Roch, 30’921 voix sont élus. Cilette Cretton obtient 25’543 voix.

Communiqué du 18 mars

Solidarité Femmes tient à relever l’importance de cette campagne électorale pour le processus démocratique en Valais. Cilette Cretton nous a permis d’écrire une page de l’histoire du Valais.

La candidature d’une femme indépendante a instauré un débat d’idées bénéfique pour les électeurs et les électrices. Par son envergure politique, Cilette Cretton a pu réunir derrière elle des hommes et des femmes de toutes les régions et de toutes les affiliations politiques du canton.

Nous sommes reconnaissantes à Cilette Cretton d’avoir mené avec une sérénité remarquable une campagne irréprochable dans le respect des autres candidats. C’est le mouvement des femmes valaisannes qui en est le premier bénéficiaire, car nous nous sommes rassemblées et nous avons élargi notre base de soutien pour la promotion de l’égalité dans le canton.Certes, nous nous sommes heurtées à des intérêts financiers puissants, à l’appareil des partis politiques, et à un matraquage publicitaire indécent. Cependant, un message essentiel sort de ce résultat : la promotion de la femme est voulue dans toutes les instances politiques et sociales et au-delà des intérêts partisans.

Les commentaires sont fermés.