Élections cantonales 2001

Le 20 février : présentation des candidates

Le 4 mars 2001, 84 candidates se sont présentées pour la députation et la suppléance au Grand Conseil. Et surtout, une femme s’est présentée pour le Conseil d’État en la personne de Cilette Cretton.

Une soirée-rencontre a été organisée le mardi 20 février afin de les encourager et de leur donner l’occasion de mieux se faire connaître.

  • Les candidates au Grand Conseil se sont présentées, avec Nicole Michlig-Varone de Rhône FM comme modératrice. 
  • L’assemblée a acclamé Cilette Cretton, candidate au Conseil d’État.

Communiqué : cette femme qui dérange tant

Elle vient de Martigny. Enseignante et journaliste, voilà 30 ans qu’elle s’intéresse à la chose publique et qu’elle encourage les femmes à y participer. Voilà 30 ans qu’elle milite au sein de son parti, tout en gardant son propre regard sur les thèmes de notre société.

Mais Cilette Cretton dérange, car elle ne suit pas toujours la ligne tracée par son parti. Elle questionne le fonctionnement et la hiérarchie des partis politiques. Si elle se lance finalement comme candidate indépendante au Conseil d’État c’est bien pour remettre en cause ces fonctionnements. Et pour ouvrir la porte aux femmes à l’exécutif de notre canton.

Certains veulent nous faire croire qu’il y a complot, que cette candidature met en danger “ l’équilibre ” politique et la représentation des minorités au Conseil d’État. 

Et qu’en est-il des femmes de ce canton, si mal représentées au gouvernement ? Une élue indépendante n’apporte-t-elle pas aussi un équilibre et un contrepoids au parti majoritaire ?

Pour une fois, nous avons une femme qui se présente d’elle-même, qui vient d’un parti minoritaire, qui vient du bon district, et de la bonne région linguistique. Tous les critères impératifs sont réunis. Impossible de l’accuser de manque de compétences ou d’expérience. En plus, elle est dotée de talents de communication et de qualités de “ leadership ” que même ses adversaires lui reconnaissent.

Que reste-t-il à lui reprocher ? Il fallait tout de même trouver quelque chose… Alors, ça doit être le trouble qu’elle sème dans les formules politiques et dans les stratégies partisanes. Et l’on crie “ au loup ” haut et fort.

Nous avons une réelle opportunité d’élire une minoritaire, et une femme éminemment qualifiée au Conseil d’État. Ne manquez pas cette occasion unique pour le Valais. Prenez la liste Cilette Cretton, et glissez-la dans l’urne dimanche prochain. Ce n’est pas compliqué du tout : on peut voter avec le cœur, et avec intelligence.

Résultats de l’élection du 4 mars

Sur l’ensemble du canton, Claude Roch (24’787), l’a emporté sur Cilette Cretton (21’340) par 3’447 voix. Elle a maintenu sa candidature pour le second tour, évidemment hors du parti radical-démocratique.

Hélas, le nombre de femmes au Grand Conseil a diminué de 21 à 17 députées.

Les commentaires sont fermés.